The Speaking Pianist

Where musicians, performers and composers speak

Tag: speaking pianist

Speaking Rzewski #2

“Speaking Rzewski” album out on Sub Rosa available on many platforms and Bandcamp !

“De Profundis” est presque constamment d’une grande beauté mélodique, non sans clins d’œil, par exemple à Bach. Pour être du piano parlant, ce De Profundis  est du grand piano, éblouissant. Stephane Ginsburgh se coule à merveille dans la peau du narrateur, touché en dépit de tout par une grâce continue : « J’ai été placé en contact direct avec un nouvel esprit, œuvrant dans cette prison à travers les hommes et les choses, qui m’a aidé au-delà des mots ». Par delà le chagrin, le désespoir, c’est cette grâce que l’on entend, ce chant sublime de l’artiste tentant de transformer chaque moment épouvantable en un merveilleux début.

Review on Inactuelles

François Sarhan, Ô Piano !

Le compositeur français François Sarhan nous parle, dans cette conversation menée en marge de la Biennale du divers (10 juin 2016) au Collège des Bernardins, de sa conception de l’enregistrement, du concert, du rapport et des différences entre interprète et compositeur, du pouvoir de subversion de la musique et des limites de la théâtralité en musique. La discussion tourne en particulier autour d’Ô Piano pour pianiste parlant, son piano et sons préenregistrés, une pièce dont le texte traite du questionnement d’un interprète pianiste sur sa propre pratique musicale.

ECOUTER

470_4facced455dae_francois_sarhan_77233petite

 

 

Speaking Pianist @ Ars Musica

Speaking Pianist @ Ars Musica / 22.11.14 – 19:00 / BOTANIQUE

Un pianiste parlant, un récitant pianiste.

En combinant subtilement musique, voix, électronique, actions et percussion, Stéphane Ginsburgh joue à intervertir les rôles, à les mélanger, à créer l’ambiguité : la musique et le texte ne sont plus superposés, mais s’enchevêtrent, pour se mêler plus intimement. Tout devient plus vivant, les gestes, les regards, les sons et les mots prennent une autre dimension, et l’on imagine les situations les plus originales, les plus neuves. Le piano revêt soudain une résonance singulière, et le concert, une tournure plus personnelle : le musicien s’exprime, il parle en jouant, et sa manière de parler ne peut être que la sienne, unique.

À travers des œuvres de Vykintas Baltakas, Jean-Luc Fafchamps, François Sarhan, Matthew Shlomowitz et une création de Frederic Rzewski – l’un des pionniers de la musique pour ‘speaking pianist’ -, Stéphane Ginsburgh propose une nouvelle approche de l’expérience musicale.

Frédéric Rzewski, Dear Diary (2014)
Création mondiale – commande d’Ars Musica

Matthew Shlomowitz, Popular Contexts vol. 2 (2010) For piano, sampler, voice and physical actions

François Sarhan, Ô piano (2012), for a speaking pianist and prerecorded sounds

Jean-Luc Fafchamps, Rap & Tap (2011), for speaker and sound-effect pianist

Vykintas Baltakas, Pasaka (1995-97) for piano and electronics

Captation par la VRT | Captatie door de VRT

DSCF6235